Dans un bar connu pour ses frasques nocturnes à Paris, NoG se prépare pour son nouveau concert de ce soir (pour la fête de la musique). Au programme : installation de la sonorisation, accordage des instruments et test pour les prises de son. A partir de 19h00, le bar se remplit rapidement et des invités affluent en masse. La lumière s'allume, un silence, un regard complice à l'ingé son et le concert commence. Le son fait trembler les verres. Le public réagit au quart de tour et commence à chantonner nos chansons avant de hurler en entendant les premiers accords de guitars saturés. Devant moi, deux femmes dont une qui me regarde tendrement. Son visage m'est familié et je sais que ma vie va changer à cet instant là. Depuis on ne s'est plus quitté.