Me voilà reparti pour un tour.

A quelques semaines de la sortie de mon nouvel album, je commence à avoir des sueurs froides. Un an de travail, d'écriture, de composition, de réflexion et d'énergie pour mettre sur les rails une nouvelle oeuvre.

Comment va réagir le public ?
Qu'est-ce que les médias auront à dire dessus ?

Mais après tout, l'essentiel est là : nous sommes contents du résultat.
Les titres sonnent et j'ai acquis au fil des années, une certaine maturité dans la production des titres. A ce moment précis, je suis un peu comme l'étudiant qui vient de terminer ses partiels. J'ai beaucoup révisé, mis du coeur à l'ouvrage et je rends ma copie avec un sentiment du devoir accompli. Je suis HaPPy ! Mais soyons honnête, j'attends aussi les résultats avec impatience. Un mélange subtile d'excitation, d'impatience et de tension presque palpable.

Cela me rappelle un jour, une petite conversation que j'ai eu avec un journaliste (que je ne citerai pas : l'un des plus gros webzines Rock français). Il m'a dit avec son petit air hautin : "Je ne veux pas te paraître déplacé mais tu sais que j'ai presque un droit de vie ou de mort sur cet album". Je lui ai répondu que :"oui, c'est vrai mais tu ne pourras jamais m’ôter la conviction que ça déboîte et que si tes goûts sont à chier, ce n'est pas mon problème!"

On a ri et j'ai découvert quelques jours plus tard, une superbe chronique :)