Hier, j'étais à Limoges pour des raisons professionnelles. Pendant le repas, j'ai échangé avec un délégué syndical FO sur sa vision politique actuelle de la France. C'est sans langue de bois qu'il m'a tenu un discours sincère et tranché, riche de ses trente ans de militantisme acharné.

Après à peine 5 minutes de conversation, j'étais sidéré de voir à quel point il tenait un discours peu socialiste, partant du principe que les français n'avaient qu'à ne pas dépenser au dessus de leurs moyens, sans quoi on n'en serait pas là aujourd'hui. Il était dégouté de constater qu'au sein même de son organisation, des hauts dirigeants profitaient du système pour se meubler en produits high tech à des fins personnelles et qu'il était nécessaire, voir vital de réformer, de supprimer une bonne partie de nos acquis sociaux (retraites, sécu, etc.). Oh my god, comment pouvait-il en arriver là ? C'est vrai que de mon côté, j'ai aussi un peu fait le même constat dans la mesure où j'ai rarement croisé dans ma vie professionnelle des élus qui avaient pour seule motivation la défense des autres avant eux-même.

"Tu sais camarade, tout le monde est pourri et tous ceux qui ne le sont pas encore, vont finir par le devenir. Comment défendre des valeurs humaines dans un monde peuplé d'égoïstes ?" me répétait-il.

C'est en abordant mes convictions politiques à mon tour que je lui ai raconté un peu de mon histoire. Fils de riches familles d'immigrés, mes parents avaient tout perdu pendant la guerre froide à cause de l'invasion des communistes. C'est dans cette rancœur que mes parents m'ont toujours encouragé à voter à droite, rejetant systématiquement toutes les parties adverses.

N'ayant pas connu ce que mes parents ont réellement enduré, j'ai commencé par abonder dans leurs sens avant de construire mes propres convictions. Je me disais qu'après tout, la France est un pays qui a très bien accueilli ma mère et moi. Grâce aux aides sociales, nous avons eu un toit, des vêtements et à manger. La France m'a même permis d'aller à l'école et m'a soigné, tout ça toujours ou presque gratuitement. Comment tout cela aurait été-il possible si ma mère ne m'avait pas mis au monde en France ? Alors oui, j'aime ce pays aux valeurs sociales et républicaines et j'ai envie qu'il reste le même pour mes enfants.

Un merveilleux film à voir en ce moment :
http://images.allocine.fr/r_120_x/medias/nmedia/18/77/79/17/19538598.jpg